Claymore Wiki
Advertisement

Les Semi-Éveillées (Han-Kakusei) sont des guerrières qui ont réussi à accomplir ce que beaucoup de leurs camarades considèrent comme impossible, voir un miracle : revenir à leur état précédent après avoir dépassé leurs limites. Cependant, en dépit de leur exploit, leur quasi-éveil a laisser des traces indélébiles quoique considérées comme majoritairement positives, sur leur être.

Les semi-éveillées confirmées étant toutes des femmes, le terme sera écrit au féminin. Quand aux personnes concernés, il s'agit de Claire (n°47), Miria (n°6), Helen (n°22), Deneve (n°15) et Jeanne (n°9).

Capacités :[]

Plus grande puissance d'attaque : Suite à la découverte de leurs statut après la première chasse à l'éveillé du manga, Miria suggère que chacune d'entre elle pourrait désormais rivaliser avec une chiffre unique tant que son numéro n'est pas en dessous de 6 et ce, indépendamment de leurs rangs officiels. Cependant, cette déclaration est à prendre avec circonspection pour trois raisons :

Miria ne fait ici référence qu'à la force du Yoki des guerrières semi-éveillées. Or, comme nous le démontre le manga, les guerrières de haut-rang sont également celles qui sont vives d'esprit, expérimentée et maîtresse de leurs mouvements et styles de combat. Et s'il y a une chose qui a été répété plusieurs fois, c'est bien que Claire avant Pieta (qui, en sa qualité de protagoniste, nous offre les meilleurs exemples) fait beaucoup de mouvements inutiles et ne contrôle pas réellement sa force comme elle le devrait. Le semi-éveil n'est donc pas une façon de devenir fort si facilement que l'entraînement deviendrait facultatif, loin s'en faut.

La deuxième raison est qu'au moment de la déclaration de Miria, une seule de ses rencontres avec un chiffre unique supérieure est connu. Celle avec Ophelia qui ne participe jamais au combat contre Hilda et ne dévoile donc pas son niveau réel, encore moins sa technique spéciale. En revanche, à la fois de part la proximité de leur numéro mais aussi car Miria posait depuis longtemps problème à l'Organisation, il n'est pas impossible qu'elle ait déjà croisé Raphaëla. Et, si elle l'a fait, alors son opinion sur le gouffre les séparant ne prend pas forcément en compte que la numéro 5 qu'elle connaît est un ex-numéro 2 qui aurait pu être numéro 1.

Lors de Pieta, la confrontation entre Claire et Flora nous apprend que même après au moins quatre dépassements de limite (chapelle de Ravona, guérison de ses jambes face à Ophelia, usage du bras d'Irène face à Riful et combat contre l'éveillé manipulateur de Yoki), le pouvoir de Claire était à peu près équivalent à celui de Flora. La première ayant le pouvoir et la meilleure technique là où la seconde alliait efficacité et expérience.

Possibilité d'usage régulier de capacités normalement inaccessibles sans proximité avec l'éveil : A plusieurs reprises, il est fait démonstration des techniques d'allongement des membres d'Helen ou encore de la régénération exceptionnellement puissante de Deneve, même pour un type defensif...

Cela va même plus loin, dans une certaine mesure, car les capacités de régénérations de Deneve (seul exemple connu) semblent avoir considérablement augmentées au fur et à mesure des dépassements de limite qu'elle a surmonter. Ainsi, nous savons qu'elle l'a fait à au moins quatre reprises. Après avoir expérimentée la première fois, elle pouvait régénérer son bras en quelques minutes et une partie de son ventre. Après les deuxième (pour prouver les dires de Miria) et troisième fois (contre l'éveillé de Pieta qui pouvait manipuler le Yoki), elle pouvait ramener des bouts entiers de son torse presque instantanément et survivre aux assauts de Rigaldo. Puis, après la quatrième fois (pour guérir des blessures infligées par Isley), elle a pu recoudre son torse presque découpé en deux sans subir la moindre séquelle postérieure.

Limite floue : Désormais, le seuil exacte qu'elles doivent éviter de dépasser est considéré comme flou et toujours possiblement réversible dans certaines circonstances. Si l'on se base sur Claire, il est même possible que, l'ayant déjà fait une fois, n'importe quelles semi-éveillées soient capables de revenir (un peu) plus facilement que leurs congénères une fois la limite dépassée.

Cependant, il convient de prendre note qu'il s'agit là d'une évaluation hasardeuse, avec seulement trois cas distinct référencés hors expérience des jumelles qui a sa propre catégorie. Ainsi, Claire est elle-même un cas particulier de part sa condition de guerrière à un quart de yôma. Une des autres itérations connues, celle de Miata, a nécessité les efforts de toutes les guerrières douée en synchronisation pour parvenir à la ramener. En comparaison, Jeanne, bien que gravement blessée et frailisée par la torture, a pu le faire avec la seule aide inexpérimentée de Claire.

Fringales : Bien qu'elles se nourrissent toujours comme des humaines, elles semblent avoir commencée à avoir des épisodes de fringale pendant lesquels elles mangent davantage que ce que leur statut de guerrière devrait leur permettre. Nous ne savons pas dans quel mesure et a quelle intensité ce phénomène se répand mais Helen, à titre d'exemple, est souvent représenté avec une pomme à la main.

Circonstances[]

Les circonstances ayant menées au semi-éveil sont très variées, bien qu'elles aient toutes en commun le dépassement de la limite des guerrières concernées.

Claire : Elle a mal jaugé ce qu'elle pouvait encaissé pour vaincre le Yôma de la chapelle de Ravona à cause de ses blessures et a commencer à perdre le contrôle d'elle-même. Elle a été sauvé par Raki dont les paroles lui ont donner le courage dont elle avait besoin pour se contrôler.

Helen : Elle n'en a pas dit beaucoup mais a sous-entendu que c'était au court d'un combat et qu'elle n'a pas su résisté au plaisir provoqué par l'usage de son Yôki. Nous ne savons pas comment elle a finalement repris le contrôle d'elle-même.

Deneve : Elle a finalement dépassée ses limites à force de faire des expériences précisément destinées à situer précisément son seuil de tolérance. Nous ne savons pas comment elle a pu redescendre en dessous de sa limite.

Miria : Elle a frôler l'éveil suite au bouleversement émotionnel d'avoir tuer sa proche amie suite aux manigances d'Ophelia. Elle a dit s'être contrôlé pour ne pas contenter l'assassin de son amie.

Jeanne : Elle est celle qui, des cinq, fut la plus proche de s'éveiller totalement suite aux abominables tortures physiques et psychologiques infligées par Riful et Dauf. Son corps était déjà transformé mais sa volonté lui permit de conserver son esprit jusqu'à ce que Claire lui vienne en aide grâce à la synchronisation Yoki.

Révélations[]

Pendant longtemps, le semi-éveil apparaissait comme un effort exceptionnel né d'une volonté extraordinaire de vouloir rester humaine. Or, dans les derniers chapitres, la sombre vérité nous est finalement révélée : les semi-éveillées sont des guerrières qui ont été conçues à partir d'un Yoma qui était autrefois l'un de leurs proches. Il est alors fortement sous-entendu que cette proximité biologique et émotionnelle - quoique inconsciente pour toutes à l'exception de Miria - est ce qui a permit la naissance des semi-éveillées, en plus de leur volonté qui ne serait qu'un facteur supplémentaire.

Puisque, dans la même conversation, Daë prétend que le manque de résultats visibles l'a découragé de poursuivre la pratique, il est possible que seules quelques guerrières issue des cycles 127 (Miria) à 135 (Helen & Deneve) en seraient capables. Bien que l'estimation ne soit pas la plus fiable, en l'absence de connaissance du cycle de Jeanne et avec la condition spéciale de Claire, il est impossible d'être plus précise.

Notes[]

Claire n'ayant aucun lien du sang connu avec Teresa, on ignore si sa condition de guerrière un quart yoma et trois quart humaine ou sa grande proximité émotionnelle avec sa mère adoptive est ce qui est responsable de son évolution en semi-éveillée. Cela pourrait même être un mélange des deux mais, dans tout les cas, elle demeure une exception.

Parmi les interrogations sur le semi-éveil se trouve l'augmentation du pouvoir avec une partie (Yôki) qui paraît unique et une autre (Capacités) qui semble pouvoir être répétée. Ainsi, avec l'expérience de Claire dont le Yoki ne semble pas avoir beaucoup augmenté (à en croire l'évaluation de Riful) même après deux éveils manqués semble indiqué que le Yoki n'augmente qu'une fois. En revanche, la situation de Deneve laisse à penser que les capacités latente inhérentes aux types de guerrières (offensif & défensif) peuvent être renforcées plus ou moins à l'infini.

Bien sûr, Claire elle-même réussit à contredire ce modèle face à Rigaldo mais elle est, à ce moment-là, un cas doublement particulier à la fois de part sa condition de guerrière créée par la chair de Teresa mais aussi parce que, durant ce combat, elle semble, à en juger par l'apparence différentes de ses appendices brachiaux, avoir simultanément éveillé sa chair et celle du bras d'Irène. Ce qui amène d'autres interrogations (qui ne seront pas traitées ici) sur la possibilité d'éveils multiples - celui de Teresa diffère également de celui de Claire - et l'influence latente que le Yoki résiduel d'Irène - une ancienne numéro 2 - aurait pu avoir sur elle avec le temps.

Puisque les semi-éveillées sont le nom attribuées à celles qui ont dépassées leur limite sans faire davantage de distinction, il est possible que les éveils contrôlés mis en place par l'Organisation grâce à des jumelles (ou encore le cas de Miata) en soit une sous-catégorie mais aucune confirmation n'a, à ce jour, été donnée.

Advertisement